Sondage flc

From LibreIdea
(Redirected from Sondage)
Jump to: navigation, search
  • 6 chercheurs sur 10 (soit 25/43) ont répondu "Oui, ce projet a un fort potentiel"
  • contre 18 "Non, ce projet n'a aucun intérêt"

Ces mails étant privés (je n'ai pas demandé de rendre public leurs propos) donc je mets ici ces mails anonymisés

26 avis positifs[edit]


http://profiles.web.cern.ch
Oui, cette démarche a un potentiel fort.
La non collaboration des différentes sciences provoque dans tous les domaines une stagnation des avancées scientifiques et une méconnaissance de nos environnements très complexes dont la compréhension ne pourra passer que par une collaboration des différents domaines scientifiques.

https://www-sop.inria.fr/
chercheur senior
2 avis
-Oui c'est intéressant
-c'est potentiellement intéressant mais très difficile à gérer en pratique vu la vitesse d'évolution des domaines

http://borea.mnhn.fr/
doctorat en Écologie
L'objectif que vous poursuivez aurait dû être aussi celui de l'HCERES : http://www.hceres.fr/PRESENTATION/Missions qui hélas s'est un peu perdu en chemin.
Donc pour moi, oui, votre démarche a un potentiel fort, surtout si vous arrivez à lui donner un écho médiatique.

http://www-ext.impmc.upmc.fr
La démarche est intéressante, sans avoir de point fort immédiatement visible.
Vous rencontrerez sur votre chemin les problématiques "stars" (voir ici en physique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Probl%C3%A8me_non_r%C3%A9solu_en_physique).
Sinon il faut interroger un représentant dans chaque discipline, ce qui peut être compliqué.
Une autre façon de faire est de lire les magazines de vulgarisation type "Science & vie" pour détecter les problématiques (en général "ya til de la vie sur Mars ?" ou "quelle est la nature de l'énergie sombre?").
Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC)
équipe Physique des Amorphes, Liquides et Minéraux

http://www.impmc.upmc.fr/fr/e
Recenser toutes les problèmatiques scientifiques ?
Pourquoi pas ....mais attention à ne pas trop entrer dans les détails.
Directeur Recherche CNRS
Muséum National Histoire Naturelle

http://lambda-diode.com/fr/
Oui
Et plus particulièrement les relations entre problématiques, données explicitement ou
découvertes automatiquement pourraient être très intéressantes.

http://lpsc.in2p3.fr/
Astrophysicien
Personnellement je ne suis pas très favorable à la formalisation et à la classification. Mais je ne
doute pas que cela puisse avoir un intérêt.
Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie, CNRS
Centre de Physique Théorique Grenoble-Alpes

http://www.isem.univ-montp2.fr/
chercheur biologie moléculaire
Oui, si c'est bien fait. Mais ce n'est pas simple.

http://www.istep.upmc.fr/
chercheur Pétrologie Minéralogie et Géochimie analytiques et expérimentales
Oui cette démarche a un potentiel fort, mais pour votre information le CNRS se charge déjà d'entreprendre cette tâche énorme, perpétuellement en évolution, en incluant les chercheurs de toutes disciplines et de façon parfaitement transparente.
Je vous conseille d'en consulter les rapports de conjoncture (qui font le point de l'état de la science du moment) et de prospective (grandes questions à résoudre et avancées attendues) : http://www.cnrs.fr/comitenational/doc/conjoncture.htm
Vous noterez le volume de ces rapports... L'exhaustivité n'est pas exactement le but de ces rapports, mais aucune grande thématique n'est laissée en retrait.
Chargé de recherche au CNRS / Tenured researcher at CNRS
Institut des Sciences de la Terre de Paris

http://recherche.ign.fr
chercheuse Géodésie spatiale, géodynamique et physique de l'atmosphère.
Je ne suis pas d'accord avec toi, je pense qu'une réponse sérieuse à cette question (qui est une très bonne question, à mon avis) demande du temps. Ma réponse pour faire (trop) court : ça a beaucoup d'intérêt mais c'est infaisable car beaucoup trop complexe (et évoluant en temps réel).
Meteo-France, CNRM/GMME -- LOPS


ont répondu parfois en simplifiant ; "Oui, cette démarche a un potentiel fort."

  1. http://traces.univ-tlse2.fr Ingénieur d’études INSERM
  2. http://www.lmd.jussieu.fr doctorant au Laboratoire de Météorologie Dynamique
  3. http://www.g-eau.net post doc – équipe Adaptations - Dynamiques croisées « eaux et sociétés »
  4. chercheur cern
  5. développeur/chercheur en web sémantique
  6. http://tonic.inserm.fr/ TOulouse NeuroImaging Center (a rajouté c'est bien ambitieux ;-) )
  7. ingénieur d'étude, IRD Tunisie
  8. http://art-dev.cnrs.fr/ Maître de conférences en sciences économiques - Laboratoire ART-dev
  9. http://www.ilv.uvsq.fr Ingénieur d'Etudes en RMN,IR & ICP - Institut Lavoisier
  10. http://www.i2bc.paris-saclay.fr/ chercheur en génétique
  11. http://geosciences.geol.u-psud.fr/ Chimiste/Maître de conférence - Géosciences Paris Sud - Relief & Bassin
  12. http://www.i2bc.paris-saclay.fr/ chercheur biologie - DEUST Biotechnologies
  13. http://www.iae.univ-lille1.fr/ enseignant chercheur sur le comportement
  14. https://team.inria.fr/imagine/
  15. http://www-ext.impmc.upmc.fr/ chercheur en minéralogie - IMPMC (Institut for Mineralogy, Physics of Materials and Cosmochemistry)
  16. http://www.laplace.univ-tlse.fr/ Directeur de Recherche CNRS au LAPLACE - micro et naotechnologies du CNRS


19 avis négatifs[edit]


Chargé de recherche – CNRS - Equipe Bioinformatique, Phylogénie et Génomique Evolutive
Ce projet me semble vain. Quand bien même vous arriveriez à une longue liste (non exhaustive) de problématiques, leurs termes seront trop spécifiques pour être compris par des non-spécialistes, sauf si un long texte est écrit pour expliquer chacune des problématiques. Ensuite, je ne vois pas comment vous traiterez cette grande masse d'information.

http://profiles.web.cern.ch/
Je vais répondre selon mon sentiment.
Sans plus d’explication, je dirais que cela s’apparente à une base de donnée du type « FAQ ». Or je ne lis jamais les « most frequent asked question ».
Donc non, cette démarche n'a aucun intérêt POUR MOI

http://profiles.web.cern.ch/
team leader ALICE du LHC du CERN
Désolé, mais je ne vois vraiment pas l’intérêt d’une telle question:
1) si on voulait faire cet inventaire sérieusement il faudrait un énorme effort car il y a un très grand nombre de branches scientifiques; quant à faire une classification, ce serait avec quels critères? et dans quel but?
2) une fois fait, à quoi est-ce que cela pourrait servir? les scientifiques savent très bien ce qui se passe dans leur propre domaine, est-ce qu’une recherche dans un domaine peut être comparée à une recherche dans un autre domaine? le public peut être éduqué par les ouvrages de vulgarisation et une meilleure éducation.
Ma conclusion : ce serait une perte de temps et d’énergie – il y a des choses plus intelligents à faire, comme par exemple s’occuper d’améliorer l’éducation en général

http://profiles.web.cern.ch
team leader SESAME, Senior Accelerator Scientist
Je ne perçois pas la justification et la finalité d'un tel travail de bénédictin.

https://www.ensta-paristech.fr
maitre de conférence équipe «Fluides Géophysiques et Océanographie»
économiquement, la réponse est oui (big data will make money, is a new mantra), mais historiquement et philosophiquement, la réponse est non, et la question même montre l'impossibilité de votre projet.

http://www-sop.inria.fr/
non les domaines changent sans arrêt et nécessitent une description experte compliquee,

http://www.aeos.ulg.ac.be
astrophysicien
Aucun intérêt.
Comme si on demandait à tous de nous faire part de leur malheur pour rechercher la clé du bonheur. Ce serait une très mauvaise approche.

http://www.isem.univ-montp2.fr
chercheur biodiversité
Ce type d’exercice comporte inévitablement une grande part de subjectivité puisque de nombreuses disciplines convergent actuellement et les problématiques de recherche sont de plus en plus intégrative donc je pense que cela reste d’un intérêt assez limité.

http://www.isem.univ-montp2.fr
chercheur biologie - Chargé de recherche CNRS
cette démarche de collecte et de centralisation des thématiques de recherche existe déjà à l'intérieur des établissements publics à caractère scientifique et technologique, tels que le CNRS, l'INSERM, l'INRA etc.
Chaque laboratoire renferme des équipes dont les thématiques de recherche sont connues, accréditées, et formalisées en termes disciplinaire et stratégique. De mon point de vue, la réponse à votre question est: non, cette démarche n'a aucun intérêt.

ont répondu en simplifiant ; "Non, cette démarche n'a aucun intérêt"

  1. http://www.iiac.cnrs.fr/ chercheuse ethnologie et anthropologie
  2. http://www.epoc.u-bordeaux.fr/ paléoclimatologue - Enseignant-Chercheur
  3. http://umr-ipme.ird.fr chercheuse en biologie - Chargé de Recherche IRD
  4. http://www.lam.jussieu.fr Chercheuse CNRS - Equipe Lutheries-Acoustique-Musique
  5. uca.fr - Laboratoire Magmas et Volcans - Université Clermont Auvergne - CNRS - IRD, OPGC,
  6. Laboratoire de Météorologie Dynamique - École Polytechnique,
  7. Institut des Sciences de l'Évolution
  8. http://www-igbmc.u-strasbg.fr/
  9. Sociologue, Directeur de Recherche (DR2), IRD.
  10. http://neel.cnrs.fr/ Institut Néel

7 autres avis[edit]